Recette de boisson pour libérer l’appareil phonatoire durant les frimas de l’hiver

Voici les frimas et l’envie de cocooning bien au chaud …. et une recette pour votre jolie voix…

Résultat de recherche d'images pour "image libre de droit de tasse avec liquide"

Nous vous confions aujourd’hui le secret d’une recette pour aérer tout votre appareil phonatoire et respiratoire…. gorge et nez… attention vous autres, microbes…..

Prenez une casserole, mettez de l’eau à bouillir et versez dedans quelques morceaux de gingembre, trois ou quatre clous de girofle, (pour deux tasses) trois ou quatre grains de poivre… laissez infuser….. une fois infuser verser dans votre tasse ou votre bog favori et mettez y une cuillère de miel et pour finir mais seulement pour finir ajouter le citron….

Si vous aimez le thé, vous pouvez faire cette boisson avec du thé noir et en vrac de préférence mais si vous êtes du style sachet, c’est moins bon mais les épices masqueront le goût du mauvais thé.

vous pouvez cette boisson pour quatre ou six tasses et en boire tout au long de la journée en la faisant réchauffer car il faut la boire très chaude….

Bon hiver à tous les chanteurs….

 

 

 

 

 

 

 

Voyelles A – I – U (suite) mouvements de passage dans la voix parlée

Dans ce dossier nous allons étudier les différents mouvements de passages qu’imposent  chacune des voyelles entre elles dans la voix parlée.

Petit rappel :

Voyelles fermées : la langue est haute et donc peu d’espace entre la langue et le palais dur.

Voyelles écartées : les commissures des lèvres s’écartent légèrement vers l’extérieur.

Voyelles ouvertes : grand espace entre la langue et la palais dur.

Voyelles arrondies : l’anneau labial se ressert et forme une ouverture ronde.

 

pour passer de la voyelle A  à la voyelle I

La Voyelle I est une voyelle fermée, écartée et antérieure

Donc le passage de la voyelle A à la voyelle I nécessite un mouvement

  • Une remonté de la langue qui va prendre une grande partie de l’espace buccale mais en laissant dégagée la partie pharyngée. Voyelle antérieure, la langue portera sa masse sur l’avant de la partie buccale, ses bords toucheront les molaires du haut.

 

La Voyelle U est une voyelle fermée, arrondie et postérieure

A – Le passage de la voyelle A à la voyelle U nécessite deux mouvements fondamentaux, à savoir :

  • un rétrécissement de l’anneau labial qui est écarté sur le A et arrondi sur le U,
  • un mouvement de la langue qui remonte sur le U sans que l’apex perde le contact avec les dents, la voyelle A étant une voyelle ouverte et la voyelle U une voyelle fermée.

B – Le passage de la voyelle I à la voyelle U nécessite deux mouvements fondamentaux;

  • un mouvement des lèvres de l’extérieur vers l’intérieur,
  • un mouvement de la langue qui va déporter sa masse vers l’arrière dans un mouvement souple qui n’obstruera pas la partie pharyngée.

La voyelle I est une voyelle fermée, écartée et antérieure. Ces deux voyelles I et U ont en commun le fait d’être fermées  ce qui lors du passage  n’offre pas de grandes modifications et donc ce passage n’a besoin que d’un mouvement de la langue qui va déporter sa masse vers l’arrière pour émettre la voyelle U, qui est une voyelle postérieure.

 

Exercices de décontraction du cou et de la langue

Le cou est un endroit de notre corps le plus exposé au stress et pourtant c’est une place stratégique qui devrait être sans interruption décontractée. Quant à la langue, ce muscle auquel personne ne pense qui est tellement important dans la phonation d’un son (voir formation et passage des voyelles)

Voici deux petits exercices pour vous décontracter la langue et le cou

Voyelles A – I – U – Etude du positionnement de chacune de ces voyelles dans la voix parlée

Etude des positionnements de chaque voyelle – Voix parlée

Dans ce dossier nous allons dissocier les différents positionnements des organes de la phonation dans la voix parlée sur les A I U

Voyelle A – 

Le A est une voyelle écartée et ouverte, écartée car les commissures des lèvres sont légèrement écartées vers l’extérieur et ouverte car il existe entre la langue qui est plate derrière les dents du bas et le palais dur, un espace important.

 

La Voyelle U 

Le U est une voyelle fermée, arrondie et postérieure

Le U est une voyelle dite arrondie, en effet, l’anneau labiale forme un rond, fermée car l’espace en la langue et le palais dur est petit. C’est une voyelle postérieure car la masse de la langue est plus portée vers l’arrière de la cavité buccale mais sans obstruer la partie laryngée. Ce qui laisse un espace un peu plus important sur l’avant de la cavité buccale que la voyelle I. Le mouvement se fait dans une détente et une souplesse idéales pour une belle vibration et donc un beau son.

 

La Voyelle I

La voyelle I est une voyelle fermée, écartée et antérieure.

 

Rappel des termes :

  • Une voyelle fermée : l’espace entre la langue et le palais dur est petit
  • Une voyelle ouverte : l’espace entre la langue et le palais dur est large
  • Une voyelle arrondie est une voyelle  où l’anneau labial est en forme de O plus ou moins ouvert. Le O est une voyelle arrondie
  • Une voyelle écartée : est une voyelle où les commissures des lèvres sont légèrement étirées vers l’extérieur. Le I est une voyelle écartée
  • une voyelle postérieure : la masse de la langue est plus portée vers l’arrière de la cavité buccale.
  • Une voyelle antérieure : la masse de la langue est plus portée vers l’avant de la cavité buccale.

 

 

 

 

 

La Langue : ce muscle si utile

Aujourd’hui petit blog sur la langue. Merveilleux muscle ou pourrait on dire de ses 17 muscles qui la composent qui nous permet d’apprécier ce que l’on mange mais aussi qui participe à notre articulation et est en cela un muscle capital car sans langue pas de langage, pas de chant, pas de communication orale.

Description ou pourquoi la langue doit toujours être souple et décontractée pour produire une belle articulation

8 paires :

300px-muscles_extrins_c3_a8ques_de_la_langue

Muscles extrinsèques : but : placer la langue dans la cavité buccale

a) génio-glosse : contraction totale – plaque la langue contre le plancher buccal

b) hyo-glosse : abaisse et rétracte la langue

c) chonbro-glosse : abaisse et rétracte la langue – complémentaire au Hyo glosse

d) stylo-glosse : porte la langue en haut et en arrière contre le voile du palais. Il élargie la langue

e) Palato-glosse : rétrécit l’isthme du gosier

Muscles intrinsèques : but : modifier la forme de la langue

a) longitudinal  inférieur : abaisse et rétracte la langue

b) Transverse (2 muscles) : rétrécit et allonge la langue

c) vertical (ensemble de faisceaux disséminés au sein de la langue : aplatissent et allongent la langue

Impair :

d) longitudinal supérieur : abaisse et rétracte

 

 

Point d’équilibre phonatoire

POINT D’EQUILIBRE PHONATOIRE

Qu’est ce que le point d’équilibre phonatoire ? et peut on l’appeler ainsi ?

Le point d’équilibre phonatoire est un terme et une fonction très pratique pour faire comprendre à tous les apprentis chanteurs, comédiens, communicants et autres conférenciers et professeurs,  la détente du maxillaire et donc de l’ouverture de la bouche.

Les outils de l’appareil phonatoire servant à la prononciation et à la production des sons doivent toujours être très souples, détendus et prêts  à l’action. Car action il y a et il y en a même énormément. Tout, maxillaire inférieur, langue, lèvres, voile du palais, tissus mous des cavités pharyngée et laryngée sont en perpétuel mouvement et donc rien et surtout pas les contractions dues au stress ou aux mauvaises habitudes ne doivent altérer la souplesse et la détente des organes liés à la phonation pour produire un bon son ou une articulation correcte.

Aussi cette base est elle essentielle pour les débutants car elle offre une compréhension concrète de la détente du maxillaire inférieur et de la bouche.

Ce terme que je n’ai en aucun cas inventé, est pour moi en tant que chanteuse et professeur, explicite car compréhensif par tout le monde et lié à un mouvement bien précis.

Schéma de l’appareil phonatoire

Ci-dessous un schéma basique de notre appareil phonatoire que tous ceux qui pratiquent la voix tant en professionnels qu’en amateurs devraient connaître.

De plus pour ceux qui visiteront ce blog régulièrement, il sera régulièrement question de ces termes et de la position des organes de la phonation et des principales caisses de résonances à savoir : buccale, pharyngée et laryngée.

images

Le maxillaire inférieur

Le maxillaire inférieur est une partie de notre appareil phonatoire importante puisqu’il participe

  • à notre articulation par sa détente et sa souplesse,
  • par son abaissement à l’enrichissement en harmoniques graves de notre voix par l’ouverture de la bouche mais aussi par un abaissement laryngé donc un agrandissement de la cavité pharyngée, de ce fait il ouvre les résonateurs bucco-pharyngée notamment dans le haut médium et l’aigu.